LGTB

Les processus de la gestation de substitution chez les LGBT


Plus de 40 % de nos parents sont des couples homosexuels, ou hommes célibataires gays, qui dans un moment déterminé de leur vie, ils ont reçu l'appel de la paternité. La gestation pour autrui pour couples homosexuels, ou pour des hommes célibataires gays, est la meilleure façon d’atteindre la paternité, due à l'impossibilité pratique d'une procédure d'adoption internationale réussie. Le nombre de cas de gestation pour autrui, a dépassé au cours des deux dernières années, le nombre d’adoptions internationales.



La maternité pour autrui pour gays, est une pratique qui est réalisée chaque fois dans moins de pays. Lamentablement, à mesure que les années passaient, les Portes se fermaient: LE NÉPAL, LA THAÏLANDE, LE CAMBODGE, LE LAOS, LE VIETNAM, et le Mexique en 2016. Cela ne veut pas dire qu’en son jour dans ces pays était permise la gestation pour autrui pour gays, ou pour des couples hétérosexuels, étant donné que dans tous les pays mentionnés, à exception du Mexique, il n’existait pas de loi de gestation pour autrui, et on profitait au bien contraire plus d’un “vide juridique “déjà la prémisse constitutionnelle de que “cela que les lois n’interdisent pas, est permis”, mais dans lesdits pays ( à l’exception de l'état de Tabasco au Mexique) il n’y avait pas de législation.

Bien qu'il y ait plusieurs pays où pouvoir réaliser des processus de gestation pour autrui, non pas tous, n'accepte pas que les couples homosexuels ou hommes célibataires, puissent réaliser le processus dans les dits pays. Cela réduit énormément la liste en comparaison aux couples hétérosexuels, qui ont plus de 10 destinations où les réaliser.
 

Où se réalise gestlife les processus de gestation pour autrui pour homosexuels

Depuis votre naissance, la compagnie a eu la philosophie d’offrir toutes les destinations qui puissent être possible aux parents futurs. s.

Nous les enquêtons, les visitons, nous ouvrons de propres bureaux avec du personnel propre (nous ne sommes pas des intermédiaires), et nous assurons la qualité des services des fournisseurs intervenant.

De cette façon nous ne sommes pas obligés d’offrir une seule destination ,( plusieurs “agences” ont une seule destination qu’ils doivent défendre avec bec et ongles , en déconseillant le reste des destinations, parce que sinon elles ne font pas de “ clients”) et nous pouvons recommander réellement la destination la plus adéquate aux besoins de chaque père.

Évidemment nous souhaitons que vous fassiez le processus de gestation pour autrui avec nous. À cela nous sommes dédiés. Mais une fois vous décidez de travailler avec nous, nos priorités sont 3:

  • Éviter que vous commettiez les erreurs légales qui peuvent mettre à un danger votre processus.
  • Vous garantir un succès dans la partie médicale: un bébé sain.
  • Réduire vos frais dans la mesure du possible. Nous préférons que vous gardiez votre argent pour votre fils, et non pour des intermédiaires.

De cette façon, Nous ne sommes pas hypothéqués à vous offrir une destination, oui ou oui, parce que nous n'avons rien de meilleur à vous offrir, à différence de plusieurs des “agences”.

Il est important pour l'homme qui souhaite entreprendre une gestation pour autrui, doit comprendre qu'il existe trois types de pays où l'on peut réaliser un processus de gestation pour autrui (évidemment, il existe un quatrième groupe, qui sont les pays où est interdit de réaliser un processus de gestation pour autrui, desquels nous ne parlerons pas pour ne pas leur faire perdre du temps, déjà qu’ils n’apportent rien):

LES PAYS QUI ONT UNE LÉGISLATION CONCRÈTE DE GESTATION POUR AUTRUI

Ces pays ont une législation concrète qui développe le droit du père ou des parents commettant (toi ou vous), à réaliser un processus de gestation pour autrui.

Ces législations retirent les droits aux gestantes, pour les accorder aux parents commettants.

Ces pays ont des lois rédigées par leurs parlements, ou modifiées postérieurement par des sentences des hautes cours, en tant que tribunal Constitutionnel permettant à certaines personnes d'effectuer les processus. Ce sont les pays où l’on peut réaliser un processus avec toutes les garanties

LES PAYS QUI N’ONT PAS UNE LÉGISLATION CONCRÈTE DE GESTATION POUR AUTRUI

Suivant la prémisse de que ce qui n'est pas interdit est permis, certaines agences avec peu de scrupules, offrent des destinations où il n'existe pas de législation concrète en matière de gestation pour autrui.

Il est toujours facile de trouver une clinique qui est disposée à faire le processus. Après tout, le côté médical n'a pas trop de secrets pour une clinique de fertilité. Mais une gestation pour autrui ce n’est pas seulement procréer un enfant, sinon qu’ensuite il faut garantir que cet enfant sera le nôtre, et qu’il n’y aura pas de problèmes légaux ni pour sortir du pays, ni pour l’avoir ensuite dans notre pays.

Et c’est là où dans ces pays, qui manquent d’une loi spécifique de gestation pour autrui, commencent les problèmes. Parce qu'il n'existe pas une loi qui annule les droits naturels de la mère porteuse (“mère est celle qui accouche”, disent dans la majorité de législations dans le monde), la mère porteuse dans ces cas conserve tous les droits sur le mineur.

Dit d’une autre façon, c’est la mère qui à tous ces effets, et maintient intacte tous ses droits. Par conséquent, si elle le souhaite, elle peut empêcher l'enfant d'être le nôtre, qu’il sorte du pays, ou inclusivement nous extorquer nous demandant d'énormes sommes d'argent. Elle est la mère et les autorités de leur pays, ainsi le reconnaissent.

Nous n'avons rien à faire devant les tribunaux de leur pays, s'il arrive quelque chose. Pour cela, évidemment, nous déconseillons totalement entreprendre des processus de ce type de pays, déjà qu’il n’existe pas de garanties juridiques pour les parents commettants, et la plus belle des aventures peut se transformer en cauchemar.

Actuellement, est souligné entre ce type de pays le Mexique. Les cliniques et agences qui ont vue comment se fermaient les portes aux parents commettants étrangers à Tabasco le 16 janvier 2016, n’ont pas sues s’orienter vers d’autres secteurs, et continuer à offrir le Mexique comme destination sûre. Ils offrent des cliniques à Cancun (État de Riobo), où il n’existe pas de loi de gestation pour autrui, et où la mère porteuse conserve tous les droits sur l'enfant, ce qui peut devenir un sérieux contretemps.

De plus le gouvernement du Mexique, est en désaccord avec cette pratique, et poursuit ce type de processus, en mettant d’importants obstacles pour sortir les enfants du pays. Finalement, les cliniques au Mexique, bien qu'apparemment elles soient des macro-cliniques, dédié au tourisme sanitaire avoir un taux de succès de grossesse inférieur aux 60 % de la moyenne internationale, et étant donné qu’ils n’offrent pas de programmes illimités, les programmes qui paraissent bon marché, finissent par coûter très cher parce qu'ils nécessitent de multiples transferts embryonnaires. (En payant à chaque fois pour cela) même de nouveaux FIVS, pour générer plus d'embryons, dans un processus qui n'a pas de date limite. Pour tout cela nous déconseillons réaliser des processus au Mexique.

LES PAYS QUI ONT UNE LÉGISLATION DE GESTATION POUR AUTRUI ALTRUISTE

Existent deux types de lois en gestation pour autrui:

  • Gestation altruiste: dans ce type de législation, un maximum est établi pour la compensation que peut recevoir la mère porteuse, étant donné que la loi prétend que la mère porteuse ne s’enrichisse pas. Dans des pays déterminés le chiffre oscille, à partir de zéro, dans l’antérieure loi du Portugal (actuellement annulée par le Tribunal constitutionnel du pays Russe), ou 20.000 dollars canadiens au Canada.
    Payer un montant supérieur à celui de la mère porteuse entraîne un délit puni d'une peine de prison.

  • Gestation commerciale: bien que nous n’aimions pas cette dénomination, elle fait référence à une législation qui permet à la mère porteuse de recevoir une compensation convenue entre les parties, sans fixer de limites.
 

Les programmes pour hommes homosexuels sans garanties légales:


En raison de la pénurie de destinations où réaliser un processus de gestation pour autrui pour les couples homosexuels ou hommes célibataires, certaines agences “bouclent la boucle” et créaient des programmes qui n'ont aucune garantie, y qui sont voués à l’échec:


GESTATION EN RUSSIE POUR HOMMES HOMOSEXUELS, AVEC NAISSANCE DE L’ENFANT À PRAGUE (RÉPUBLIQUE TCHÈQUE)

L'existence de ce type de programmes démontre la réalité dont peuvent être faits des processus de gestation pour autrui en Russie pour des hommes homosexuels. Cependant le programme échoue au plus important: la naissance du bébé, qui aura lieu dans un pays de l’UE, qui n’a pas de législation sur la gestation pour autrui. Pour cela, la mère porteuse conserve tous les droits sur le bébé, pour lequel elle peut refuser à nous le donner ou nous extorquer.
Si nous prétendons nous rendre auprès des autorités, avec raison, elle sera du côté de la mère porteuse, qui est celle qui “a accouché” le bébé, et la législation Tchèque la soutiendra. Nous devons vous rappeler de plus que c’est un pays de l’UE, pour ce qui est plus facile exécuter un ordre international de recherche du bébé. (Euroordre).
GESTATION POUR AUTRUI POUR GAYS AU KENYA

Ce type de processus est réservé aux citoyens du Kenya, et n’offre aucune garantie aux citoyens étrangers. Une fois de plus la mère porteuse a des droits sur le bébé.
GESTATION POUR AUTRUI POUR GAYS EN RUSSIE, AVEC LA NAISSANCE DU BÉBÉ AU CANADA

Devant la pratique impossibilité de trouver des mères porteuses au Canada, aucune agence eu “la brillante idée” de réaliser les processus de fécondation in vitro avec une mère russe, et une fois enceinte, l’envoyer au CANADA.

Ce système, qui peut paraître original et pratique, qui enfreint la législation canadienne, puisqu'aucune mère russe n'accepte de compensation économique pour un programme de gestation pour autrui en dessous des 20.000 euros (intègrement pour elle) pour ce que la loi canadienne est en train de se violer. Le fait de que le paiement à la mère porteuse se fasse en Russie, n’exempte pas le délit puisque le processus va finalement avoir lieu au CANADA où naitrait l’enfant, et pour autant nous serions soumis aux lois du dit pays, et non à celle de Russie.
 

Dans quel pays peut se faire un processus de gestation pour autrui pour couples gays et hommes célibataires


Lamentablement, actuellement seulement il y a 3 pays qui permettent aux hommes homosexuels, mariés ou célibataires, réaliser un processus de gestation pour autrui avec toutes les garanties:

  • RUSSIE
  • USA
  • CANADA

CANADA



Une mère porteuse aux USA, perçoit entre 35.000 et 45.000 dollars aux USA, et les mères porteuses canadiennes le savent, et exigent des sommes similaires. Payer l’excédent, est un délit pénal qui se paye avec de la prison. En tant que cabinet d'avocats, nous ne pouvons pas vous recommander d'entrer dans un territoire aussi dangereux. De plus, est interdit l’intermédiation: “La gestation de substitution est permise à condition qu'elle soit altruiste, c’est à dire, la mère porteuse est interdite par loi de ne percevoir aucune rétribution économique, sauf les frais médicaux qui seront pour conte des parents commettantes. Ainsi, aussi reste interdit l’intermédiation ou la publication des annonces pour obtenir des services d’une mère porteuse (article 6 assisted human reproduction act 2004). “ Les sanctions au manque de respect à la loi ne sont pas mineures :

“Infractions et sanctions “

60 Une personne qui enfreint certains des articles 5 à 7 et 9 est coupable d’un délit et (a) est responsable, sous une condamnation condamnatoire, d’une amende qui n’excède pas $ 500,000 o de prison pour une durée n'excédant pas dix ans, ou les deux ; ou

(b) est responsable, avec une déclaration de culpabilité par procédure sommaire, d’une amende n’excédant pas les $ 250,000 ou d’une peine de prison de jusqu'à quatre ans, ou pour les deux à la fois.

61 Une personne qui contrevient à une disposition de la présente loi - à l'exception des articles 5 à 7 et 9 - ou des règlements ou d'une ordonnance rendue en vertu du paragraphe 44(1) est coupable d'une infraction et, selon le cas (a) est responsable, sur une peine condamnatoire, d’une amende qui n’excède pas les $ 250,000 ou d’une peine de prison de jusqu’à cinq ans, ou pour les deux; ou (b) est responsable, en cas de condamnation sommaire, d’une amende qui n’excède pas les $ 100,000 ou d’une peine de prison jusqu’à deux ans, ou pour les deux.”


Par conséquent, si une entreprise vous offre un intermédiaire pour réaliser un processus au CANADA, vous devez savoir que vous commettez un acte illégal, et ce qui est plus grave, c’est qu’il vous implique à vous aussi dans le même délit.

Nous ne comprenons pas pourquoi ils offrent cette destination, en existant d’autres. La loi au Canada s’est faite pour les canadiens, qui ayant une sœur, une belle-sœur, une cousine ou une amie qui, gratuitement, veuille se prêter à concevoir un bébé pour les parents commettants, puisse le faire avec des garanties légales pour toutes les parties. La loi n'a pas été faite pour permettre aux étrangers, en masse, de venir dans ce pays, pour parvenir à votre objectif d’être parents.

Il en ait curieux de plus que dans vos pages web (dans une zone peu visible), les propres agences avertissent le suivant:

Législation restrictive (ne se permet pas la négociation économique avec la mère porteuse).

Les entreprises d'une dimension très réduite, avec délai de réponses et des chaines de communication limités.

Attitude ambigüe des autorités consulaires espagnoles

Ambigüité dans la couverture sanitaire des bébés nés par gestation pour autrui. Certains hôpitaux ont émis des factures aux parents français pour ce concept.


Chaque mois nous recevons des appels de parents français qui ont commencé cela fait plus d’un an, un processus de gestation pour autrui au CANADA, ou bien directement ou à travers d’agence. Après d’un an sans obtenir une mère porteuse, ils abandonnent.

Pour tout cela, en tant que bureau d’avocats, nous devons déconseiller le CANADA comme destination pour réaliser notre processus de gestation pour autrui.

USA



USA a été pendant des années la Mecque de la gestation pour autrui. Avec différentes législations dans chaque état, la Californie est l’état où plus de processus peuvent se réaliser dû à l'absence de restrictions.

USA, avec la Grèce (ce pays ne permet pas de processus pour célibataires) et Canada, sont les uniques pays qui expédient une sentence judiciaire, qui ensuite est reconnue par les autorités de chaque pays, bien que cela ne soit pas le cas pour la France.

Les cliniques sont de première classe, et les agences fonctionnent généralement assez bien. Mais aux Usa, il n'existe pas de sécurité sociale telle que nous l'entendons en Europe. La médecine est privée, et pour autant dans un processus de gestation pour autrui, si une dépense médicale se produit, nous devront la payer. Ainsi par exemple, si l'enfant a besoin d'une couveuse nous devrons payer entre 3.000 et 5000 dollars USA/JOUR, en concept d'unité de vigilance intensive, pour ce que nous savons avec quel prix de départ nous sortons, mais jamais quel est le prix final.

USA est un pays pour lequel peuvent se réaliser des processus pour des parents avec des économies aisées, étant donné que les processus coûtent entre 120.000 et 150.000 euros. Celui qui vous dit le contraire vous trompe, et vous cache des frais qui apparaîtront après, pour faire simplement plus attrayant le programme qui est cher. USA en fin de compte est obligée de concurrencer avec des pays comme la Russie, où cela coûte moins de la moitié, et il ait difficile de vendre quelque chose qui coûte seulement le double en se basant sur le prestige.

Aux USA, il existe principalement deux types de programmes

  • Ceux qui sont réalisés entièrement aux USA
  • Ceux qui sont réalisés aux Usa, mais le processus de reproduction assistée (la FIV) est réalisé à Cancún Mexique, la mère porteuse se déplaçant à ladite ville, pour le transfert embryonnaire, et ensuite retourner aux USA, où elle continuera la grossesse jusqu'à la naissance de l'enfant, qui aura lieu aux USA. Ceux-ci, sont les programmes appelés les “CROSS BORDER”, qui sont plus économiques que ce qui sont réalisés intègrement aux USA. Mais comme nous l’avons dit, les cliniques au Mexique ont des taux de succès inférieurs aux américaines, et parfois ce que nous avons économisé se volatilise à base de nouveaux transferts embryonnaires et nouvelles “fivs”. Ces programmes sont tentants, étant donné que leur prix est inférieur mais il y faut être conscient des problèmes qu’ils peuvent entrainer.

Donc si vous voulez faire le processus aux USA, vous devez disposer d'un budget compris entre 120.000 et 160.000 euros, pour un bébé, et peut dépasser les 200.000 euros s’ils sont deux bébés (dû à ce qu'ils naissent toujours prématurés, dû a que c’est un accouchement de jumeaux, et une couveuse est précisé et des frais médicaux).

Même si apparemment, il existe des assurances qui peuvent couvrir une partie de ces frais qui sont très coûteux, et ne couvrent pas grand-chose. Consultez avec nos conseillers si vous souhaitez réaliser votre processus aux USA.

LA RUSSIE



La Russie est la grande inconnue malgré le fait que c'est un pays qui porte plus de 15 ans réalisant des processus de gestation pour autrui. La loi russe, permet de réaliser des processus de gestation pour autrui à :

  • Couples hétérosexuels mariés
  • Couples hétérosexuels célibataires
  • Femmes célibataires
  • (pour autant ne mentionne pas les hommes célibataires).

L’absence de mention aux hommes célibataires (indépendamment de sa condition sexuelle) peut donner à comprendre que dans le cas d’entreprendre un processus de gestation pour autrui pour homosexuels, on est en train de profiter “un vide légal “ou la prémisse “tout ce qui n’est pas interdit est permis”, comme c'était le cas dans des pays comme le NÉPAL, la THAÏLANDE, le NÉPAL, le LAOS, le VIETNAM ou le CAMBODGE, où il n'y avait pas de loi.
Aux dits pays des hommes célibataires se sont présentés, en premier de façon discrète, après déjà non tant quand la presse s’en est fait un écho, et les autorités l'ont finalement interdit.

CE N'EST PAS LE CAS EN RUSSIE. En Russie, cela fait 15 ans, que plusieurs hommes célibataires, ont fait leurs processus de gestation pour autrui dans ledit pays, et quand ils sont allés enregistrés leurs enfants, à l'enregistrement civil en première instance, on leur a refusé l'inscription (comme ce qui se passait en France au début). Évidemment, ils ont recouru devant les tribunaux, et finalement le Tribunal Constitutionnel de la Russie leur donna la raison, et depuis plus de 12 ans, les enfants nés de pères célibataires, indépendamment de leur condition sexuelle, sont enregistrés sans aucune difficulté.

La RUSSIE est un pays qui malgré sa réputation d’homophobie, permet aux hommes célibataires de réaliser ces processus. En fin de conte il est traité d’un enfant biologique. La Russie offre des avantages importants:

La Sécurité sociale existe: autant pour l’enfant que la mère porteuse, ils sont couverts par la sécurité sociale face aux possibles frais médicaux imprévus (couveuse, maladie de la mère porteuse etc.) par ce qu'il n'y a pas de déviations budgétaires.

L’enfant est enregistré dans l’acte de naissance au nom du père commettant, et de la mère porteuse, bien que celle-ci ait perdu ses droits. Cela permet l’inscription de l’acte de naissance au registre d’état civil, sans problèmes, déjà que l’acte de naissance est reflété la réalité, non comme dans le cas des couples hétérosexuels, où la mère commettante évidemment n’ “a pas accouché l’enfant ” et elle est refusée sur le registre de l'état civil. De plus, nous comptons avec la renonce adjointe de la mère porteuse pour si dans un futur nous souhaitons que notre conjoint adopte le bébé, éviter le déplacement de la mère porteuse, étant donné que la loi Française, exige leur ratification. (Qu'elle a déjà réalisé devant le consulat de LA FRANCE). (Ladite gestion d’adoption vous pouvez la réaliser à travers d’un cabinet d’avocat avec celui que nous collaborons en France ou par un avocat choisi par vous).

Certaines agences, qui seulement ont USA ou CANADA comme destination, doivent discréditer la RUSSIE, dans le seul but d'attirer les "clients" qui fuient vers la Russie. Ils publient des blogs sur Internet, ou des pages où ils indiquent qu’en Russie ce n’est pas possible de réaliser des processus de gestation pour autrui, ce qui est faux, malgré tout. La réalité est têtue, et en tant cabinet d’avocats, nous remplissons la loi en tant que première prémisse et postulat de base. D’autres “agences” qui n’ont pas de cabinet d’avocat, ont le droit d'avoir une opinion sur ce qu'ils ne savent pas, en désorientant les futurs parents, et les emmenant vers des destinations plus chères qu'ils commercialisent.

Dans GESTLIFE nous avons tous les pays où les processus de gestation pour autrui pour homosexuels peuvent être réalisés. Par conséquent, nous n'avons aucun intérêt à recommander l'un ou l'autre. Si vous souhaitez le faire USA, et dépenser entre 120.000 et 150.000 euros, avec plaisir nous t’aiderons. Si vous souhaitez obtenir les mêmes résultats avec toutes les garanties, à moitié de prix en Russie, avec un budget fermé, aussi.

La Russie est actuellement, et depuis plus de 6 ans, la principale destination de nos parents gays, ou parents célibataires, déjà qu’elle offre des avantages importants:

  • Un prix inférieur dans plus de 50 % au prix des USA
  • Budget fermé. Il n'y a pas de surprises à la fin du processus avec "des frais surprise" Des programmes avec nombre de transferts embryonnaires et des fivs illimitées. À un prix fermé, vous avez la certitude de réussir à être parents.
  • Des assurances multiples incluses dans certains des programmes: assurance médicale pour la mère porteuse, assurance en de décès de la mère porteuse ou de la donneuse, assurance en cas de décès du bébé avec réinitiation du programme etc... pour que passe Quoi qu'il arrive, vous réaliserez votre rêve de devenir parent.
  • Possibilité de programme avec sélection du sexe.
  • Procédure sans intermédiaires: toute la procédure est réalisée par GESTLIFE, et ses filiales.
  • Enregistrement sans problème du bébé en France. Vous pouvez le faire si vous le souhaitez personnellement ou à travers d’un cabinet d’avocats avec lequel nous collaborons en France.

Ce n'est pas un hasard que GESTLIFE soit la première compagnie en Europa avec un nombre de processus de gestation pour autrui, avec 100% de succès.

Nous vous invitons à vous mettre en contact avec votre conseiller de famille, et nous étudierons ensemble votre cas et votre offre, pour vous offrir le meilleur programme et le plus approprié à vos nécessités.

Contactez-nous

Nous sommes ici pour vous guider et résoudre toute question que vous pourriez avoir sur les processus de gestation pour autrui et les services que nous vous offrons á GestLife.